Europe: comment échapper au cauchemar nationaliste

Bruno Odent, auteur de libérons l’Europe », montre comment la régression nationaliste qui émerge si fortement en Italie, en Hongrie ou en Autriche et menace l’UE de dislocation, ne constitue, à y regarder de plus près, que le couronnement d’un « modèle » en crise qui évolue déjà sur une pente autoritaire et post démocratique. Le devoir de la gauche est d’y résister pour promouvoir un autre modèle de coopération et de solidarité. Réalisation : Abrahim Saravaki
Cet article a été publié dans Europe, extrême droite. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s